Accès intranet



Actualités

Atelier Zen Graph'3 - Dimanche 17 février 2019

Atelier Zen Graph'® 3 Dimanche 17 février 2019 Préinscription Atelier...
Retraite Intensive de Méditation - 19-23 juin 2019

  Retraite Intensive de Méditation 19 au 23 juin 2019 Enseignant :...

Imprimer

Présentation de la Méditation

0 Yang Sheng - Nourrir la Vie transp.ombr

 

Méditation

 

 

Yang Sheng® propose, de septembre à juin, un cours hebdomadaire de méditation à celles et ceux qui souhaitent se familiariser avec "l'art de cultiver l'attention et l'ouverture" du corps et de l'esprit.

La méditation au sein de Yang Sheng®

 

"Attention" et "Ouverture" obéissent à la loi universelle de polarité Yin-Yang qui régit notre réalité humaine. S'engendrant et se contrôlant mutuellement, elles co-existent favorablement et nécessairement, telles les deux ailes de l'oiseau, afin de ne pas risquer de tourner en rond et finir par s'écraser.

L'"Attention" ou "Présence", composante fondamentale de notre conscience ou esprit, englobe à la fois le fait d'être "attentif" et "attentionné". "Attentif" signifie "concentré", "présent" - ici et maintenant - à ce que nous sommes en train d'être, de vivre, d'expérimenter du monde (de notre propre monde intérieur autant que du monde qui nous entourre). "Attentionné", signifie "disponible", "bienveillant" (envers nous-mêmes et envers les autres).

C'est alors qu'être attentif et attentionné développe tout naturellement nos qualités d'ouverture, d'accueil et d'acceptation. L'ouverture est la clé, la clé est l'ouverture répète sans cesse le maître tibétain Tenzin Wangyal Rimpoché. S'ouvrir, accueillir et accepter ce qui est (la Vie) tel que cela est, sans vouloir que cela soit autrement. S'ouvrir et s'accepter soi-même tel que nous sommes, s'ouvrir et accueillir l'autre tel qu'il est, avec nos qualités et nos défauts, nos forces et nos faiblesses, nos beautés et nos laideurs.

D'après Zem, l'apprenti maître Zen

(avec l'aimable autorisation de l'auteur Frédéric Baylot)

http://zem.baylot.org/

 

Mais, prudence ! Attention à ne pas nous fourvoyer, attention à ne pas sombrer dans une naïveté béate, utopiste, le plus souvent teintée d'hypocrisie ou d'ignorance (ou les deux !). Soyons lucides ! L'antique pensée chinoise enseigne que rien dans notre monde relatif n'est complètement Yin ou complètement Yang, mais à la fois Yin et Yang (cf. le chapitre 2 du Dao De Jing de Laozi). Cela signifie que l'attention se construit et s'articule sur les bases de son opposé-complémentaire qu'est la distraction ou dispersion. De même bienveillance et bonté ne peuvent exister que parce qu'existent leurs corollaires : malveillance et méchanceté. Sans malveillance, point de bienveillance, sans distraction, point d'attention. L'équation issue de la loi universelle de polarité Yin-Yang est implacable, et nul, dans notre réalité humaine, ne peut s'en extraire ! L'idée d'un monde où 100% de la population serait centrée et bienveillante est une pure illusion, et personne (à l'exception peut-être des enfants et des doux rêveurs !) ne désire vivre une vie d'illusions ! La méditation n'a donc nullement pour fonction de faire de nous des êtres de lumières dépourvus de malveillance (d'égoïsme, d'arrogance, d'intolérance, de méchanceté, de jalousie, de rancoeur, de perversité, de roublardise, d'hypocrisie, etc.) surtout dans la perspective de ce que nous, Occidentaux, attendons de cette discipline. A défaut de nous réveiller de ce rêve illusoire, nous risquons d'attendre longtemps, désillusionnés et extrêmement déçus. L'humain reste de l'humain et, dans notre réalité humaine, la loi de polarité Yin-Yang s'applique à tous, partout, tout le temps.

 

Calme, méditation, énervement 

D'après Zem, l'apprenti maître Zen

(avec l'aimable autorisation de l'auteur Frédéric Baylot)

http://zem.baylot.org/

 

 

Peu à peu, prenant conscience de notre réalité humaine polarisée, la méditation nous permettra alors d'accueillir et d'accepter cette loi qui nous gouverne, de nous ouvrir à la compréhension de la nature duale de notre condition pour apprendre à ne plus aller contre (contre nos défauts, contre nos émotions négatives et parasites, contre nos travers et négativités, etc.) mais avec ce qui est. Car reconnaître ce qui est, et aller avec ce qui est, est la première étape - et surement la plus importante - vers la transmutation et l'harmonisation de notre être intégral.